Après avoir dévoré ça (trouvé sur la table de chevet de ma maman) en deux jours (avec un Potam à m'occuper je ne peux plus lire un livre d'une traite) :

 

No et moi(pas une grande découverte littéraire, mais un roman facile à lire, plein de sensibilité et d'intelligence)


Je n'avais plus rien à lire. J'avais bien trouvé quelques vieux bouquins jamais lus dans ma bibliothèque (récupérés chez mes parents qui en ont trop) mais ça me disait rien. J'ai même commencé ça :

lourdes ventura

mais honnêtement, j'ai pas réussi à dépasser la dixième page. C'est bien écrit, je dis pas, c'est pas inintéressant, mais c'est truffé de références littéraires de poésie que moi et mon cerveau on ne connaît pas, et à la longue, c'est lourd.

Bref.

J'avais plus rien à lire qui m'emballait. Et j'aime bien avoir hâte de me coucher pour aller continuer mon livre...

Et aujourd'hui, ça tombait bien : au programme, c'était RTT et magasins toute la journée avec LeTigre + resto. Bien sympa ! et ptit tour à la F*ac pour trouver, au départ, un cadeau + des DVD pour mon Potam (ça y est je vais l'initier à Tchoupi et Trotro !!! hiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !). Détour obligé par les livres, et voici ce que j'ai ramené :

l'amour est une ile(j'ai adoré "Les déferlantes")

 

paper money

(j'ai tout adoré de Ken Follet, du "troisième jumeau" à "la chute des géants" en passant par "les piliers de la terre" et "un monde sans fin")

 

 

cinquante nuances de grey

Quant à celui-là, je ne connais pas, mais LeTigre en a entendu parler et m'a dit "y paraît que ça émoustille les femmes. Tu veux pas le lire ???"