J'ai reçu mon sling jeudi matin.

Trop du bol : le facteur des colis, un petit jeune très sympa et sérieux, est arrivé dans notre rue à 8h30, au moment où je partais de la maison pour emmener Potam chez Nounou. Je n'ai eu qu'à baisser la vitre, lui donner mon nom, et hop je récupérais mon colis qui m'a attendu sagement derrière le siège conducteur pendant toute la matinée.

Telle une gamine qui attend ses cadeaux d'anniversaire, j'avais trop hâte d'être à la pause de midi pour aller le chercher et découvrir mon nouveau jouet !

J'ai déballé mon paquet, ouvert la jolie boîte rectangulaire, et découvert l'objet.

De jolies couleurs, comme je m'y attendais, un tissu de qualité (en sergé croisé), et une notice d'utilisation avec des photos, facile à comprendre, pour expliquer le portage sur le ventre, sur la hanche et sur le dos.

De retour à la maison, j'ai montré le paquet à Potam en lui disant que c'était pour maman et pour lui. Il a été très intrigué, surtout quand je me suis mise à la passer en bandoulière (je l'avais monté au bureau pour n'avoir plus qu'à la mettre en rentrant !) et à le soulever pour l'installer dedans.

Dès le premier essai, j'ai tout de suite eu le coup de main pour installer Potam dedans qui, ayant l'habitude d'être porté en écharpe, n'a pas été du tout surpris de la technique et de la position. De toutes façon l'enfant est dans une position ultra naturelle dans l'écharpe : assis dedans, les jambes autour du porteur (pour les grands bien sûr. Les nouveaux-né eux, sont installés en grenouille).

Sauf que j'avais mal installé le tissu sur mon épaule porteuse, et j'ai trouvé que ce n'était pas hyper confortable : j'avais des endroits de frottements.

Mais en fait, je l'avais mal mis ;-)

Aujourd'hui je l'ai remis, et en fait j'ai compris qu'il fallait positionner les anneaux vraiment sur l'épaule avant d'installer bébé, pour qu'après le serrage les anneaux se retrouvent pile au bon endroit, au-dessus de la poitrine, au niveau de la clavicule.

J'ai donc utilisé mon sling trois fois : une fois le soir même à la maison, pour préparer le repas du Potam sans qu'il reste à chouiner par terre en tirant sur mon pantalon et en répétant sa nouvelle litanie : "mamaaaaaaaaaaan, mamaaaaaaaaaaan, mamaaaaaaaaaaaan" jusqu'à ce que je le prenne...

Une seconde fois pour aller au pot de départ à la retraite d'un ancien collègue : d'abord pour faire le trajet (100 mètres + assenceur + un grand couloir) entre la voiture et le bureau, avec toutes les affaires (sac à langer, siège de table, tapis, sac à main) et bébé dans les bras. Trop pratique : bébé dans le sling, installé en quelques secondes, le siège de table en bandoulière, le sac à main sur l'épaule, le sac à langer dans une main et le tapis dans l'autre...! bien organisée... (heureusement un collègue m'avait vue arriver par la fenêtre et était descendu me donner un coup de main).

Et puis comme il y avait beaucoup de monde et beaucoup de bruit et que Petit Potam était totalement paniqué, après avoir enlevé son manteau et le mien, je l'ai réinstallé dans le sling et ai pu faire le tour de tout le monde sans qu'il ait trop la trouille et surtout, très confortablement pour moi !

J'ai eu du succès et Potam aussi ! Il a très vite été beaucoup plus à l'aise et a quitté mes bras, j'ai pu enlever le sling au bout d'une demi-heure environ et il est passé dans les bras des super-baby-sitter trop contentes de pouponner à nouveau, il a appelé "papa" tous les hommes présents ce qui a bien fait rire tout le monde et m'a valu quelques remarques déplacées.... Il a fait d'énoooormes câlins à une collègue (limite j'étais jalouse, j'en ai rarement des comme ça !), a marché avec une autre, s'est lâché et a fait quelques pas plusieurs fois, a joué sur son tapis, bref ça s'est super bien passé, malgré l'absence de sieste... Quand je suis repartie toutes les filles du service voulaient le kidnapper...

Bref.

Et puis le sling, je l'ai utilisé aussi ce matin : après les bébés nageurs, Petit Potam avait faim, était épuisé et pleurait à chaude larmes dès qu'il quittait mes bras. Installé dans le sling, le tissu remonté bien jusqu'à son cou, il était tout blotti contre moi et a pu se reposer, apaisé, tout en regardant tout ce que je faisais.

Il a adoré, et quand je l'ai posé pour me changer, il agrippait ensuite le sling en essayant d'escalader, il voulait retourner dedans...

Bilan après trois jours : je suis super contente de cet achat...

Comme je le pensais, même si le portage et le confort pour bébé ressemblent à ceux d'une écharpe "traditionnelle", l'avantage du sling est la rapidité d'installation. Trente secondes quand on n'est pas douée ou qu'on n'a pas l'habitude, j'imagine beaucoup moins dès qu'on a pris le coup de main. Beaucoup moins encombrant aussi que l'écharpe une fois plié, et surtout, les pans ne traînent pas par terre et ça, pour l'installer quand on est dehors, c'est bien pratique !

Après c'est vrai, le poids même s'il est plutôt bien réparti, repose essentiellement sur une épaule, du coup pour un enfant de l'âge du Potam ce n'est peut-être pas adapté pour des portages longue durée... quoique, lorsqu'il était bien blotti contre moi, le tissu bien serré et relevé jusqu'en haut, ce n'était vraiment pas lourd, je l'imagine en portage sur le dos pour des balades, ça doit quand même être pas mal.

 

P1100937

P1100940