D'abord, merci beaucoup pour tous vos encouragements sur le post précédent ! Ca m'a redonné confiance en moi et j'en avais bien besoin...

Voilà.

C'est fait.

Bébé Tigrou boit au bib !

Youhou !

On a réussi. On était tellement contents tous les deux qu'on a chanté, dansé, ri !
Je suis si fière de lui ! Je n'arrête pas de le lui répéter d'ailleurs. On a fait plein de câlins, plein de jeux, pris un bain tous les deux, écouté de la musique ("les animaux font du sport" : j'adoooore !). Donc malgré une seule tétée (celle du soir), j'ai vraiment l'impression d'avoir été très très proche de mon petit poussin aujourd'hui.

Pourtant, j'appréhendais cette journée. Ce matin, en prenant ma décision, je n'étais pas vraiment sure, j'avais peur que ce soit super dur, j'avais une boule au ventre. Je voulais changer d'avis, je ne voulais pas vivre cette journée. J'avais envie d'aller chercher mon petit chou et de lui donner le sein dans mon lit, qu'on se rendorme ensemble et qu'on oublie cette idée stupide.

Mais finalement, ça n'a pas été si difficile que ça.
Ok, il n'a pas mangé de 4h à 13h mais ça n'a même pas eu l'air de le perturber tant que ça. A chaque fois que je lui proposais le bib, il hurlait, j'insistais un peu, il re-hurlait, j'arrêtais, je le câlinais, il se calmait, et il se mettait soit à jouer soit à dormir... A 11h, il avait quand même réussi à boire deux gorgées, affamé, grâce à un T-shirt imbibé de mon odeur (deux nuits que je dormais avec) qu'il sniffait. Mais dès qu'il se rendait compte de sa méprise, il pleurait à nouveau.
A 13h à peu près, j'étais en train de manger, il jouait à côté de moi sur son tapis d'éveil et j'ai eu l'idée de la compote (voir edit du post précédent), d'abord sur sa langue, puis dans une cuillère, puis sur la tétine du bib. Grâce à cette idée, j'ai pu lui faire manger bon gré mal gré, difficilement, un petit bib de mon lait.

Et puis deux heures plus tard, j'ai tiré à nouveau un peu de lait, 70 ml seulement car il commençait à s'énerver sérieusement. Et là, grâce toujours à la compote (une petite pointe sur sa langue pour l'appater, puis un peu sur la tétine du bib), il a bu les 70 ml tout d'un trait, en deux minutes ! pas une pause, de grands mouvements de succion tout en me regardant droit dans les yeux ! qu'est-ce que j'étais fière ! juste un peu râlé au tout début, puis plus rien !!! la classe ! après ces 70 ml, il avait encore la dalle, du coup j'ai essayé le lait en poudre pour éviter de le faire trop attendre (j'avais plus de mon lait) mais malgré la compote ça n'a pas marché. Il a bu un peu mais il n'a pas aimé le goût, il a fait une grimace et a tout recraché. Je n'ai pas insisté. Une nouveauté dans la journée, c'est déjà beaucoup !
Du coup j'ai à nouveau tiré mon lait pendant qu'il s'énervait sévère sur son tapis d'éveil ! Quand enfin j'ai à nouveau eu 70 ml, je l'ai remis dans le bib, hop la compote sur la langue, sur la tétine, bib dans la bouche et sans aucune hésitation il l'a descendu d'un trait à toute vitesse !
Et quand il a eu fini, j'étais toute contente, je le félicitais, il a regardé ce bib vide que je tenais, a fait une sorte de demi-sourire un peu sceptique et content en même temps d'un air de dire "beuh... c'était ça le bib ? C'est tout ? C'est plutôt sympa en fait !".

J'étais comme une dingue ! on a dansé, chanté, rigolé, tout contents tous les deux !

Ensuite on a fait une petite balade, il a dormi dans sa poussette, et au retour il avait à nouveau super faim (pas mangé de la matinée, fallait rattraper !). J'ai hésité à lui donner le sein (il me restait 60 ml de lait maternel tiré après qu'il avait fini son bib pour vider mes seins mais je voulais le garder pour demain), et puis j'ai voulu réessayer le lait en poudre. Encore un peu de compote sur la langue, le bib dans la bouche, grimace. Tout recraché. Puis j'ai réessayé avec de la compote dans la tétine, et là, il a vidé le bib d'un trait à nouveau (un petit bib, j'avais peur de devoir tout jeter alors je n'avais fait que 60 ml). Après ça il était encore affamé, j'en ai préparé un autre de 60 ml, vidé en un trait sans une hésitation, et sans compote !!!! même pas une ébauche d'hésitation ou de râlerie. Un petit poussin rassasié et content après, qui m'a regardé en souriant faire la vaisselle en dansant !

Je suis tellement, tellement fière ! de moi, de lui. D'y être arrivés ensemble.

Puis on a pris un bain tous les deux, puis une longue et belle tétée au sein sans l'ombre d'une hésitation, sans cris, sans larmes, sans énervements (en même temps j'avais les seins pleins depuis 16h, ce qui n'arrive jamais à cette heure-là d'habitude). Il s'est endormi comme ça et je l'ai laissé tétouiller et profiter, longuement.

Quand je l'ai mis dans son lit, il m'a fait un immense sourire.

Le repos du guerrier après une magnifique victoire...