bon ça y est, je commence à réaliser sérieusement mon état puisque mon estomac me le fait sentir toute la journée !

Jusque là je n'avais aucune nausée, parfois un léger écoeurement mais ça passait vite. Depuis aujourd'hui c'est plus difficile, j'ai été écoeurée toute la journée. Pourtant à midi j'avais très faim (malgré un gros petit dej !), j'ai bien mangé, mais en-dehors des repas j'ai un peu la gerbouille.
Et ce soir, je grignote mais je ne sais pas quoi manger, je n'ai envie que de fruits et encore, le reste ça m'écoeure, il suffit que j'ouvre le frigo pour que ça m'empêche immédiatement de manger...
Je cherche ce que je pourrais manger qui passerait bien et je sèche. Par contre j'ai tout le temps soif, je bois beaucoup de Vichy St Yorre elle m'aide à digérer et elle est pleine de minéraux.
Avec ça, un léger mal de tête présent plus ou moins toute la journée, et toujours une grande lassitude.

Heureusement, j'arrive à me remonter le moral en me répétant "je suis enceinte c'est trop cool" mais j'avoue que cette période est difficile et j'ai hâte qu'elle passe. Je vous rassure, je suis totalement consciente de ma chance mais physiquement, c'est un peu dur. L'avantage, c'est que je ne culpabilise pas de ne rien faire de mes soirées, je glande, je me repose et je le fais sans aucune arrière-pensée ! Ca c'est le bon point.

Bon sinon le Tigre et moi on est quand même sur un nuage rose, un peu dans le monde des Bisounours si je mets de côté les petits désagréments physiques... Cet après-m il m'a dit qu'il avait regardé une rediff de "l'odyssée de la vie" et il était tout ému. Il a regardé attentivement pour imaginer ce qui va se passer dans les prochains mois.... C'est mimi.................

J'ai quand même parfois quelques angoisses. Peur que tout s'arrête et que le bonheur soit de courte durée. J'essaie de me rassurer en me disant que je connais bien plus de couples qui ont eu un beau bébé que de couples qui ont vécu une fausse couche, mais j'y peux rien, j'y pense et j'appréhende.
Et puis depuis hier j'ai peur aussi d'avoir un enfant avec une anomalie génétique ou une maladie grave ou un handicap. Hier soir une copine m'a parlé d'un couple dans sa famille dont le bébé était trisomique (il est grand maintenant), il n'avait pas été diagnostiqué avant la naissance. J'ai une trouille bleue. J'aurais jamais la force de m'occuper d'un enfant handicapé ou trisomique. Mon Tigre me dit "il n'y a aucune raison ma puce", mais moi je repense qu'on nous a dit cette phrase quand on a commencé les essais et que j'avais peur que ça ne marche pas "il n'y a aucune raison", pourtant ça a mis beaucoup de temps, alors qu'il n'y avait aucune raison. Alors j'ai peur que les statistiques soient contre nous. Et on peut rien y faire.

Mais il faut que j'arrête avec ces idées sombres, je crois qu'une appréhension est normale, ça va être un tel chamboulement de notre vie, heureusement qu'on se pose des questions, l'inverse serait anormal...

Bon, je vais essayer de trouver quelque chose à manger qui ne m'écoeure pas. Allez on y croit !