Fatiguée ce soir.

Exténuée. Je fais même un effort insurmontable pour rester assise pour écrire et ne pas aller me vautrer dans mon canap' (mais ce n'est qu'une question de minutes !).
Levée plus tôt que d'habitude, labo à 8 heures pour la prise de sang, fait la queue, attendu, repartie vite fait au taf (arrivée à l'heure je sais même pas comment j'ai fait !), journée fatigante.
Pas envie.
La tête dans le brouillard, toujours ce mal de tête qui heureusement passe vite avec un doliprane.
Après-midi bien fatigante aussi, avec deux directeurs, restée debout pendant deux heures et demi, vadrouillé avec eux, discuté, j'étais exténuée et j'avais même le ventre qui tirait mais en rentrant il fallait que j'aille récupérer les résultats au labo : arrivée en retard à 3 minutes près ! Les boules, du coup j'ai toujours pas mon taux. Je suis obligée d'aller le chercher demain matin car demain soir je sors et j'aurai pas le temps.
Puis les courses, toute seule, poussé le lourd caddye, porté les packs de jus de fruits et d'eau, rentrée en larmes de fatigue, LeTigre qui heureusement a pris en main toute la suite, inquiet de me voir dans cet état "t'en fais pas, c'est les hormones et la fatigue"...

Une ptite soupe de poisson, une banane et j'ai l'impression d'avoir énormément mangé, le bide gonflé comme si j'avais fait un festin.

Je ne sais pas comment je vais avoir la force d'aller au resto demain soir avec mes amis, j'espère qu'après une bonne nuit ça ira mieux.

Le moral, par contre, est intact et je suis toujours sur mon nuage. Dans les gros moments de fatigue au supermarché, je mettais la main sur mon ventre à travers les poches de mon manteau (pour pas qu'on me voie !) et ça me faisait du bien. Je réalisais que si je suis dans cet état, c'est pour une très bonne raison...!

Je file m'affaler....... et désolée pour l'écriture bien médiocre de ce post !