Ce matin au réveil, j'avais oublié...

J'ai merveilleusement bien dormi ("comme un bébé"), sereine, heureuse, je me suis endormie à 22h ce qui est vraiment rare ! pourtant je ne tombais pas de sommeil, mais je me sentais fatiguée. J'avais un peu mal au ventre, alors je me suis dit "fini de traîner des heures sur les blog, si je ressens le besoin d'aller m'allonger, on rigole pas avec ça !" et j'ai bien fait parce que je n'ai pas réussi à lire plus de trois pages.

Les émotions de cette première journée magique m'avaient bien fatiguée.

Aujourd'hui, une émotion nouvelle. Plus calme. Plus sereine. J'ai mon énorme secret, je le porte en moi et rien ne peut m'arriver. J'ai affiché toute la journée un sourire calme que rien ne pouvait ébranler, je me sentais bien, vraiment profondément bien, physiquement comme moralement.
Une onde de bien-être qui a duré toute la journée. Assise confortablement le dos bien droit, j'ai eu toute la journée des irradiations de bien-être et de chaleur dans le bas-ventre. Psychologique, sûrement, mais c'était trop bon.

Mal à la tête, encore, quand même. J'ai fini par prendre un doliprane après avoir lu sur les forums que c'était le seule médicament autorisé pendant la grossesse, et ça m'a fait du bien.
J'ai pris un café aussi après le repas. Je sais il vaut mieux éviter, mais ça soulage mon mal de tête et une petite tasse par jour je ne crois pas que ce soit embêtant, j'en prends pas le matin.

Je n'ai pas de nausées, pas d'écoeurement. Enfin pas vraiment, mais j'ai bien peur que ça arrive parce qu'aujourd'hui c'est limite. Pas de nausées mais jamais faim. Pourtant, j'ai mangé ce matin et ce midi sans problème, tout à fait normalement.
Ce soir, c'est un peu plus dur. Je ne ressens pas la faim, et je salive beaucoup, c'est un peu désagréable mais ce n'est pas encore des nausées.

Je suis très sereine. Je n'ai pas peur, pas la moindre angoisse que ça se passe mal. Pourtant les nombreux témoignages de fausses-couches et de GEU me font un peu réfléchir, mais je me dis qu'il ne faut pas y penser, si quelque chose doit arriver il sera toujours temps de s'inquiéter, pour l'instant je profite comme si ce bonheur ne devait jamais s'arrêter.

Je fais ma prise de sang demain matin et je n'ai aucune appréhension du taux. En fait je m'en fous totalement. Je n'en ferai qu'une sauf si le gynéco m'en demande une autre, mais je ne crois pas. J'ai RV samedi midi, j'ai demandé à la secrétaire si c'était urgent de le voir elle m'a dit : "non pas du tout, enfin si vous voulez garder le bébé il n'y a aucune urgence"... euh....!!!! oui je crois que je vais le garder là ! Et ensuite elle m'a demandé "vous avez déjà un dossier chez nous ?" euh... plutôt, oui ! et bien épais, le dossier ! Mais je n'ai rien dit. Tellement envie, que la PMA soit loin, très loin, très vite.
D'ailleurs pour la prise de sang je vais dans le labo juste à côté de chez moi et non au labo PMA à 25 km !

C'est bon, c'est trop bon, je me sens invincible...