J'ai fini par pisser sur ce foutu test....

Hier soir, j'avais tellement mal aux seins que je n'arrivais pas à trouver de position pour dormir. Surexcitée, je savais. Enfin, j'espérais.

J'avais mis mon réveil à l'heure habituelle, juste 5 minutes plus tôt.

Quand il a sonné, je voulais pas. Pas me lever, continuer à dormir, continuer à rêver, ne pas faire ce test. Et puis cette petite voix "et si enfin c'était le jour J ?"
Je me suis levée finalement sans traîner. J'ai dû prendre des ciseaux parce que j'avais les mains trop moites de peur pour déchirer le plastique. Mes mains tremblaient quand je l'ai tenu sous le jet (j'ai cru que j'allais pas réussir à faire pipi dessus ! trop du mal à viser !).
Je me suis dit que les 5 minutes suivantes allaient être les plus longues de ma vie.

J'ai pas eu à attendre 15 secondes.

LA barre est apparue, avant la barre de contrôle, en même temps que la couleur rose se diffusait.

P1070705

 

A cet instant, je n'ai ressenti qu'un soulagement. Rien de plus. "Ouf, j'avais pas rêvé".
Mais ensuite, sous la douche, toutes les émotions m'ont submergée. J'étais hystérique. Je pleurais de joie. Je répétais "Putain, putain, c'est pas possible, c'est vrai !"
Je vous assure les filles (mais vous le savez) je croyais que ça n'arriverait jamais.

LeTigre savait que j'avais l'intention de faire un test, mais il ne savait pas quand. Je lui avais dit "dans quelques jours". Après ma douche, encore nue, je me suis faufilée dans le lit où il s'était rendormi. Il a enlevé ses boules quies. J'ai pensé "aujourd'hui, tu vas pas regretter de les enlever", et je lui ai dit "c'est positif". Il n'a pas compris tout de suite "hein ? quoi ? qu'est-ce qui est positif ?"
- Le test. Je l'ai fait. C'est positif. Tu vas être papa."
Il m'a pris dans ses bras, tout ému.
J'ai tellement rêvé de ces mots, de cet instant...

Et puis, je me suis préparée et je suis allée bosser.
Comme d'habitude.
Impression surréaliste, que j'ai un énorme secret, mais que tout est comme d'habitude.

J'ai passé une journée étrange.
Hyper heureuse mais sous le choc. Je comprends pas trop ce qui m'arrive. Je ne réalise pas du tout.

Je suis enceinte.

Je me répète ces mots sans trop les comprendre.

Je suis enceinte. JE SUIS ENCEINTE, PUTAIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je n'ai même pas eu mal aux seins aujourd'hui, je me suis dit que c'était mauvais signe. Et puis tout de suite, cette pensée rassurante grâce aux témoignages des copinautes : tant que je n'ai pas de grosse douleur ou du sang, tout va bien.
Par contre un mal de tête persistant toute la journée. Ca a été un peu dur et ça m'a gâché un peu le plaisir. Pourtant, pour rien au monde je ne voudrais revenir 15 jours en arrière. Ce mal de tête, c'est le signe que mon corps est en plein chamboulement hormonal.
J'ai aussi par moment de bons tiraillements dans le bas ventre.

J'hallucine. Franchement j'y crois pas, je réalise pas, j'ai l'impression que demain je vais me réveiller et tout ça n'aura été qu'un joli rêve.

La conception a dû se passer entre le 25 et le 28 janvier.
Et je me dis que ce mois de janvier a été riche en surprises sur la blogo. Je pensais pas en faire partie mais j'en suis si heureuse !
Si le mois de février pouvait être aussi riche pour vous toutes, ce serait génial...