Après un bon moment à ne pas écrire sur ce sujet, je recommence à vous parler de mes essais bébé.

Je suis à J20 et je ne sais pas où j'en suis dans mon cycle. Depuis deux mois je ne prends plus ma température, c'est un grand progrès car ça me permet de ne pas commencer toutes mes journées à ne penser qu'à ça. Mais du coup, je suis un peu perdue, et il y a deux mois par exemple je pensais avoir ovulé tôt alors que j'ai dû ovuler une semaine après, du coup je me suis mise à espérer à cause de cette semaine de retard... Là je pensais avoir ovulé la semaine dernière (mes glaires s'étaient arrêtées d'un coup) mais aujourd'hui j'ai eu de terribles symptômes d'ovulation : pertes, mal à l'ovaire, mauvaise humeur, et beaucoup de désir... alors on verra bien... je vais certainement avoir un cycle long donc je me prépare à ne pas croire que j'ai du retard avant au moins 15 jours...

Sinon je me pose une question : vu que mon uterus est mal placé, la nidation d'un éventuel embryon n'est pas facilité... alors je me disais peut-être que le sport intense que je fais à la salle n'est peut-être pas une super bonne idée... j'hésite beaucoup, j'ai lu quelques trucs sur internet mais tout est contradictoire et je n'ai lu aucun avis de spécialiste. D'un côté, j'ai envie d'y aller, ça me fait du bien, et en même temps je ne peux pas m'empêcher de me dire que les abdos, les sauts pendant une heure, les mouvements très intenses qu'on fait pendant l'heure de body attack et le rythme cardiaque très élevé tout le long... c'est peut-être pas l'idéal. Il vaudrait peut-être mieux que je me contente d'un jogging à une allure modérée ou d'aller nager...
Mais c'est pénible parce que ce sport me permet d'être vraiment bien dans ma peau. Et en même temps, en ce moment, ma priorité c'est de ne pas rendre les choses encore plus difficiles qu'elles ne sont pour mon corps...
Et j'ai déjà fait une fausse couche précoce, je me dis donc que pour mon corps c'est peut-être plus difficile que pour quelqu'un d'autre, de garder un embryon... sans compter qu'à certaines périodes du cycle (autour de l'ovulation puis une semaine avant les règles), le sport intense me fait vraiment mal au ventre. Mal aux ovaires, et puis des points de côté très douloureux en bas du ventre. C'est peut-être des signes qu'il faut que j'écoute. Ne pas fatiguer mon corps à ces périodes.

Je me pose certainement beaucoup trop de questions. Mais ne sait-on jamais, s'il suffisait de faire attention à quelques petites choses pour que ça marche... Un ami sophrologue m'a dit l'autre jour qu'il fallait "lâcher prise" (classique...) et que ça commence par arrêter de se prendre la tête avec ce que je mange, le sport que je fais, etc... Mais ça, c'est valable si le problème est uniquement dans ma tête.

Si c'est mon corps qui a, physiologiquement, du mal à garder un embryon, alors il vaut mieux que je fasse tout pour lui faciliter la tâche... et tant que je n'en sais rien, je ne veux négliger aucune piste. D'autant que manger équilibré, prendre des vitamines et ne pas trop forcer sur le sport, ça n'est pas non plus un changement de vie très contraignant...

J'ai décidé d'aller voir un ostéopathe. Pour voir s'il pense qu'en me manipulant il peut arriver à remettre un peu de l'ordre dans mes organes... j'ai un problème de hanches décalées, + l'uterus retroversé et j'ai chaque mois de fortes douleurs dans le ventre. Comme je sais qu'il n'y a aucun problème gynéco, je crois que je n'ai rien à perdre à essayer. Dans tous les cas, ça ne peut que m'aider pour mes douleurs de reins liées à mon décalement des hanches. L'autre jour après une séance de sport (le lendemain), j'ai eu tellement mal dans les reins que je n'arrivais plus à m'asseoir, ni à descendre les escaliers. C'était horrible. Et lorsque je m'allonge les jambes relevées, le bas du dos bien droit, ça passe très vite. Je ne sais pas du tout à quoi c'est dû, j'ai ces douleurs régulièrement depuis que je suis ado, mais depuis deux ou trois ans les crises s'étaient largement espacées...

Bon je vais dormir... je crois que demain je n'irai pas au body attack... snif... peut-être à la piscine ? parce que vu le temps, pour courir ça risque d'être difficile...